La nouvelle licence de React est-elle une menace ?

Facebook profite de la popularité de React et modifie les droits d'utilisation de sa librairie open source. Les défenseurs de l'open source s'insurgent et crient à l'infamie. Ils déclarent If you’re a startup, you should not use React. (trad. “Si vous êtes une startup, vous ne devriez pas utiliser React.”).

Pour rappel, React est une bibliothèque très populaire permettant de créer des interfaces pour des applications monopages.

Le texte de loi

Prenons 5 minutes pour étudier la position de Facebook, les clauses de cette nouvelle licence et les risques réellement encourus si vous utilisez React dans vos projets. En 2015, Facebook a changé la licence d'utilisation de React et a placé un brevet de type “BSD + patents”. En substance, voilà ce que le brevet nous dit :

  • Le code est accessible à la lecture et à la réutilisation mais est soumis au copyright Facebook
  • Vous avez le droit d'utiliser React tant que vous n'engagez pas d'action en justice pour violation de brevet contre Facebook

Il faut maintenant lire entre les lignes. Prenons l'exemple suivant :
Vous êtes une jeune entrepreneuse à succès suite au lancement réussi d'un réseau social révolutionnaire en réalité augmentée. Votre stack technique comprend diverses technologies dont React pour le frontend.

Projections de soucis juridiques

Histoire n°1 - Le vol de brevet

Facebook se rend compte de l'opportunité que représente votre innovation technologique soumise à brevet et l'utilise sans payer la licence. Vous voulez attaquer Facebook en justice mais vous savez qu'au moment où vous commencerez les hostilités, vous perdrez vos droits d'utilisation de React. Il va donc falloir migrer la stack front avant de commencer les poursuites déjà très coûteuses. Les problèmes ne font que commencer !

Histoire n°2 - Le rachat raté

Après tout ce n'est qu'un brevet, votre réseau social fonctionne toujours aussi bien et pour l'instant Facebook n'est pas une menace. Vous décidez de vendre votre société. A votre échelle Google, Amazon ou même Apple peuvent être intéressés. Toutes ces sociétés ont des dizaines de brevets et l'utilisation de React dans votre stack leur pose le problème suivant : ils ne veulent pas perdre le pouvoir d'attaquer Facebook en justice. S'ils deviennent acquéreur de votre entreprise, ils devront renoncer à faire un procès à Facebook pour violation de brevet. Et ça, ça peut faire annuler un rachat de société.

La vision de Facebook

Adam Wolff, le directeur ingénierie de Facebook a donné les raisons qui ont poussé Facebook à modifier leur licence :

  • Ils sont de plus en plus souvent la cible de patent trolls. Ce type de litige est extrêmement coûteux en termes de ressources et d'attention.
  • Ils ne veulent pas arrêter de contribuer à l'open source, alors ils ont décidé d'ajouter une licence plus stricte à leurs publications.

Ce à quoi on pourrait ajouter les deux points suivants :

  • Facebook a toujours été favorable à l'open source en publiant des bibliothèques libres de droits.
  • Jusqu'ici, Facebook n'a jamais engagé de procès du type "pattent trolls".

Les "pattent trolls" sont les personnes morales ou physiques qui rachètent des entreprises ayant des brevets, qui coulent l'entreprise ou la revendent sans brevets et qui attaquent en justice tous ceux qui utilisent ces dits brevets.

La réponse d'Apache Software Foundation

L'Apache Software Foundation (fondation Apache) est une organisation [...] qui développe des logiciels open source. Les objectifs principaux de la fondation sont de protéger juridiquement le travail des contributeurs et d'empêcher que la marque Apache soit utilisée de façon illégale. Wikipedia

  • Si vous utilisez React (ou une autre technologie soumise au brevet Facebook BSD + PATENT) dans un projet Apache, vous avez une exclusion temporaire jusqu'au 31 août 2017. Date à laquelle, TOUT projet utilisant encore une de ces technologies sera DÉSACTIVÉ.
  • Aucun nouveau projet, sous-projet ou base de code n’est autorisé à utiliser des brevets Facebook BSD + PATENT jars (ou des licences similaires).

La décision de la fondation Apache est très dure et très forte, remplacer React ou Cassandra dans un projet peut être très très couteux. Ils font pression tant que Facebook ne fait pas marche arrière.

Pour le moment Facebook ne compte pas modifier sa licence.

En conclusion

React est une technologie très populaire. Cette nouvelle législation, nous oblige à faire un choix avant d'utiliser cette technologie. D'un côté les intentions de Facebook sont louables et d'un autre, on n'a pas envie que son business ou sa startup soit la victime collatérale d'une bataille qui nous dépasse. Qu'en pensez vous ? Doit-on arrêter d'utiliser React à cause du nouveau brevet Facebook ?

Sources :

Découvrez nos formations React